IMG_0819-3.jpg

Le Théâtre du Sacré

 
 

Le sacré s’oppose au profane. Le sacré lié au culte, inspire vénération, respect. Le profane par contre se trouve en avant du temple, il n’appartient pas au religieux, il n’est pas initié aux connaissances supra-sensibles.

Le sacré est inséparable de la religion, c’est à dire des relations ou prise de conscience d’être relié à des réalités supra-sensibles, invisibles, le divin. Sacré et religion ne doivent être confondus. Le sacré peut survivre, voire revivre, en dehors de la religion.

Le premier instrument de manifestation et de communication du sacré est la voix; par la parole ou le chant, elle peut mieux que l’écriture, restituer leur contenu émotionnel, leur solennité.

Dans les anciennes traditions la parole se confond avec un souffle divin, avec le pouvoir créateur de Dieu (Logos grec d’Héraclite ou de Saint Jean).

Nous voilà donc conduit au théâtre du sacré, lieu où l’espace et le temps servent telle une coupe à contenir ce lien invisible entre l’Homme et l’Univers, la Terre et le Ciel, et à le verser tel un flot magique dans le cœur des spectateurs.
 

Fonds Christoffel Plantin
Le jury du "Fonds Christoffel Plantin" tient à exprimer sa reconnaissance pour les initiatives et le travail accompli par Pierre Massaux.
Il a contribué de façon importante au prestige et au rayonnement de la Belgique en dehors de ses frontières.

Anvers, le 24 octobre 2016
PM-5111-rgb.jpg

Pierre Massaux

Pierre Massaux est belge francophone né à Anvers.Il a suivi une formation de piano, ainsi qu’une formation d’art du mouvement.

Metteur en scène et dramaturge, il se situe dans la ligne du théâtre sacré. Son intention est de cristalliser avec pureté et clarté, ce qui dans une œuvre se cache d’expression authentique et architecturale.

Parallèlement aux mises en scène et créations avec des artistes professionels, il crée ses pièces dans le cadre d’un projet socio-artistique incluant professionnels et personnes de diverses confessions, nationalités et conditions sociales.

 

Pierre Massaux engagé artistiquement, nous dévoile des oasis d’humanité. Il travaille sans cesse et contre le „trend“ du théâtre, en faisant totale abstraction de leçons de morale.
 ... Son art possède un message très clair: aucune projection personnelle, aucune extravagence esthétique.
Bettina Kugler, St.Gall
 
Votre travail est très impressionnant.
Recevez, je vous prie, ma solidaire, admirative et respectueuse amitié.

Jean Ziegler, 2012
 
_MG_2137-Kopie.jpg
 

LE PROJET SOCIO-ARTISTIQUE

Il s’agit d’un projet d’action socio-artistique pour les jeunes en difficultés, personnes ou acteurs au chômage, migrants etc... qui s’étale sur une durée de quatre mois à temps plein. Il a pour vocation de lutter contre les problèmes de violence, scolaires, des banlieues. De ce fait l’accent est mis sur l’utilité sociale de l’art et de la culture et son pouvoir d’intégration. Nous voulons créer un lieu exigeant, où les participants trouvent les moyens, les contacts et les conditions les meilleures pour travailller à leurs créations et orientations et qui ne soient pas de „tuer le temps“.

La pratique du théâtre met en jeu la totalité de l’être humain. Il constitue un puissant levier de développement de la personnalité. La ligne directrice est l’abord de thèmes qui invitent à une réflexion.

Le but est la présentation d’un spectacle avec la participation d’un artiste professionnel, ainsi qu’un travail exigeant et de haut niveau artistique.

Le projet est voué à un rayonnement cantonal, et intercantonal.

Nous visons l’épanouissement de la personne, la prévention de la violence, une activité dont l’objectif vise à rendre possible l’insertion socioprofessionnelle (des jeunes) en leurs donnant une formation générale et sociale.

Pour atteindre ces objectifs nous donnons des moyens de mieux-être, afin de les aider à mieux vivre avec leurs difficultés, et ceci par une place accordée à la pratique de l’art, en particulier le théâtre.

La pratique du théâtre met en jeu la totalité de l’être humain.

• construction de la pensée et de la parole.
• aboutissement d’une réflexion sur un thème, une situation.
• liberté d’expression, d’épanouissement de la personnalité.
• développement de la créativité et de l’esprit critique.
• équilibre, valeurs humanistes, prise de responsabilité.
• construction par rapport à soi, à autrui et au monde.
• initiation d’un processus d’éducation tout au long de la vie.

DSCN2953.jpg